Mot du Président

Mot du président suite à l’assemblée générale du 8 mars 2022

Voici presque 7 ans que le BNG (bus nouvelle génération) anciennement appelé BHNS nous a
été présenté.
Des dizaines de réunions avec élus, CCI, les partis politiques, les associations, ont eu lieu.
Des centaines d’heures de travail ont été effectuées pour sensibiliser la population, organiser
des réunions publiques, des flyers, des études, des conférences de presse, lire les documents
trouvés sur internet.
Je tiens à remercier toutes les personnes qui se sont investies durant cette période.
Le dialogue n’a pas permis de réaliser une négociation pour rapprocher notre analyse avec
celle de la communauté d’agglomération du Cotentin malgré la position de son président qui,
avant les élections municipales adhérait à notre analyse.
Nous soutenons le plan de mobilité dans la réalisation des voies cyclables, dans la volonté
d’améliorer les lignes de bus (fréquences et tracé) dans les aménagements paysagers prévus.
Nous sommes dubitatifs sur l’efficacité des couloirs de bus pour améliorer le service aux
usagers
Nous sommes inquiets pour l’attractivité du centre-ville au regard des suppressions de places
de stationnements dans toute la ville, sans compensations, ni création de parkings de proximité
ou relais.
Nous n’avons pas eu de réponse à des questions fondamentales
Quels intérêts des couloirs de bus ?
Quelles solutions pour les usagers de la voiture (stationnements)

La mairie souligne que le BNG est un bon projet,
Pourquoi ce projet se fait-il sans transparence auprès des habitants ?
Pourquoi n’est-il pas possible d’obtenir les informations que demande la population ?
Pourquoi Le président de la Cac et le maire de Cherbourg en Cotentin ne répondent-ils
pas à nos courriers ?
Pourquoi un groupe d’habitant porté par un ancien syndicaliste obtient la suppression
d’un arrêt de bus du futur BNG pour sauvegarder 7 places de stationnement devant leur
domicile dans un quartier bien connu de l’un de nos élus alors que nous n’avons rien obtenu ?
Aujourd’hui ni nos élus (excepté madame la député), ni la CCI, ni une partie de la
population ne semblent mesurer le profond changement dans nos habitudes quotidiennes que
va subir une grande majorité des utilisateurs de leur véhicule (temps de déplacement rallongé,
stress des embouteillages et dans la recherche d’un stationnement)

En tant que président, je reste ouvert au dialogue et à la négociation avec les décideurs
du projet.
Je continue de réclamer des réponses à nos questions
J’attends l’avis du tribunal administratif quant à notre recours.
Je m’étonne du peu d’implication de la population et des commerçants dans ce projet qui
pourrait faire croire qu’ils y sont favorables
Je regrette que les porteurs du projet (mairie et communauté d’agglomération) aient vu
l’association comme une force d’opposition alors qu’au contraire nous avons toujours souhaité
être une force de proposition et remonter les remarques de la base.

Je reste très déterminé à porter nos idées car elles sont justes et une large partie de la
population les partagent.et qu’il n’est pas question en tant que président de défendre des idées
qui ne sont pas partagées par le plus grand nombre
Si vous adhérez aux idées portées par notre association faites le savoir. Pour ma part ma
détermination reste intacte.

A Rosette
Président Cherbourg local motive